L’effet de halo

Expérience de Nisbett et Wilson

L’effet de halo s’adapte parfaitement à la situation des célébrités hollywoodiennes où les gens supposent volontiers que, étant donné que ces personnes sont physiquement attrayantes, il s’ensuit qu’elles sont intelligentes, amicales et émettent de bons jugements. Cela s’applique également à d’autres personnes bien connues, comme les politiciens.

Question de recherche

L’expérience de Nisbett et Wilson visait à trouver une réponse à la question concernant la conscience qu’on les gens de l’effet halo.

Les chercheurs croient que les gens ont peu conscience de la nature de l’effet halo, et que celui ci influence leurs jugements personnels, leurs inférences, et la production d’un comportement social plus complexe.

L’expérience

Dans cette expérience, on a demandé aux étudiants participants d’évaluer un instructeur de psychologie tel qu’ils le voyaient dans une interview enregistrée sur bande vidéo. L’instructeur sera évalué sur plusieurs dimensions différentes.

Les étudiants ont été divisés en deux groupes, à chacun on a montré l’un de deux entretiens différents, présentant le même instructeur qui est un Belge francophone natif, qui parlait anglais avec un accent notable.

Dans l’une des vidéos, l’instructeur s’est présenté comme quelqu’un de sympathique, respectueux de l’intelligence et des motivations de ses étudiants, flexible dans son approche de l’enseignement et enthousiaste à propos de son sujet. Dans l’autre interview, il s’est présenté de manière tout à fait différente, d’une manière antipathique pour être spécifique. Il était froid et méfiant envers les étudiants et était assez rigide dans son style d’enseignement.

Après avoir regardé les vidéos, les sujets ont été invités à évaluer le conférencier sur l’apparence physique, les manières et l’accent. Il convient de noter que les manières et l’accent ont été maintenus dans les deux versions des vidéos.

Résultats

Après avoir regardé l’entrevue, on a demandé aux sujets à quel point ils pensaient avoir apprécié l’enseignant. Les sujets l’ont noté sur une échelle de 8 points allant de « extrêmement apprécié » à « extrêmement détesté ».

Des sujets ont également été informés que les chercheurs étaient intéressés à savoir « combien leur appréciation pour le professeur a influencé les notes qu’ils ont donné ». D’autres sujets ont été invités à déterminer combien les caractéristiques qu’ils ont évaluées ont influencé leur appréciation de l’enseignant.

Étonnamment, après avoir répondu au questionnaire , les répondants ont été perplexes quant à leurs réactions aux bandes vidéo et aux items du questionnaire.

Les étudiants n’avaient aucune idée des raisons qui leur avaient fait donner de meilleures notes à l’un des conférenciers. La plupart des sujets a dit que le fait qu’ils aient aimé ou non le conférencier du fait de ce qu’il disait, n’avait pas du tout influencé leur appréciation de ses caractéristiques personnelles.

Conclusion

Au vu des résultats, les sujets ignoraient de manière évidente l’effet de halo et la nature de l’influence de l’évaluation globale sur leurs notations.

Les résultats indiquent également que les évaluations globales modifient les évaluations des attributs sur lesquels l’individu possède une information suffisante pour permettre une évaluation indépendante. Les sujets étaient convaincus qu’ils ont fait leur jugement sur l’apparence physique, les manières et l’accent du conférencier sans considérer combien il était aimable.

Application

L’effet de halo est maintenant devenu un modèle d’entrepris. Par conséquent, il est devenu bien connu dans le monde des affaires. Les spécialistes du marketing utilisent des associations avec des marques ou des noms bien connus pour améliorer leur image. L’ajout d’un nom de créateur populaire à une simple paire de jeans augmente incroyablement sa valeur marchande.

Ce qui est fascinant à propos de l’effet halo, c’est que les gens peuvent en être conscients et comprendre le phénomène particulier, mais ils n’en ont aucune idée lorsqu’il est déjà en train de se produire. Sans s’en rendre compte, nous faisons naturellement des jugements. Et alors, même lorsque cela nous est signalé, nous nions toujours qu’il sont des produits du phénomène de l’effet de halo.

 

Traduit de explorable.com